logo

Les pays européens décident d’établir des normes communes pour les systèmes hyperloop

Les pays européens décident d’établir des normes communes pour les systèmes hyperloop

11 février 2020

Cette initiative conjointe est la première au monde visant à définir une normalisation internationale du mode de transport hyperloop

Bruxelles – 11 février 2020 - Une nouvelle étape vient d’être franchie dans l’industrie du transport par hyperloop, alors que les pays européens se sont regroupés et mis d’accord pour créer un comité technique conjoint (Joint Technical Committee) nommé JTC 20. Faisant partie du Comité européen de normalisation (CEN) et du Comité européen de normalisation électrotechnique (CENELEC), ce nouveau comité technique a pour but de définir, établir et normaliser la méthodologie et le cadre réglementaire des systèmes de transport hyperloop, et de garantir l'interopérabilité et des normes de sécurité élevées dans toute l'Europe.

Le consortium d'entreprises européennes et canadienne développant l’hyperloop et chargé de mener les initiatives autour de la normalisation internationale comprend Hardt Hyperloop (Pays-Bas), Hyper Poland (Pologne), TransPod (Canada, avec des bureaux en Italie et en France) et Zeleros Hyperloop (Espagne).

Alors que l'industrie de l’hyperloop continue de se développer, avec des intérêts croissants et l'arrivée continue de nouveaux acteurs sur le marché, le consortium anticipe le risque de voir apparaître de nombreuses approches disparates en termes de normes et de principes de fonctionnement. L'impact que cela pourrait avoir sur l'interopérabilité des infrastructures et du matériel roulant, la signalisation et différents autres sous-systèmes, est considérable. Or il est capital pour les passagers et les marchandises de pouvoir se déplacer d’un pays à l’autre sans être impacté par les spécificités d’un hyperloop propre à chaque région. En élaborant des normes, des spécifications et des approches communes, le JTC 20 contribuera à faciliter la mise en œuvre d’un réseau intégré sur l’ensemble du continent.

Une initiative hyperloop internationale pour assurer la sécurité, la connectivité et la compatibilité par-delà les frontières

La proposition de création du comité technique est le fruit d'un effort conjoint des organismes nationaux de normalisation de l'Espagne (UNE) et des Pays-Bas (NEN). Le JTC 20 comprendra des groupes de travail qui se concentreront sur divers composants des systèmes hyperloop, notamment des sous-ensembles des véhicules, de l'infrastructure et des tubes, mais également l'infrastructure dans son ensemble et les protocoles de communication. Le consortium des sociétés hyperloop à l’initiative de la création du JTC 20, ainsi que des membres de divers organismes nationaux de normalisation et des experts de diverses industries, participeront aux groupes de travail pour apporter leur expertise technique.

Parallèlement, un réseau de centres de recherche sur l’hyperloop est déjà en cours de création et des centres devraient être opérationnels dans les prochaines années en France, en Pologne, en Espagne et aux Pays-Bas. Ils serviront de sites de recherche pour conduire des essais et assurer la validation des technologies et des normes émanant du JTC 20. Une fois ces validations effectuées, les recommandations seront présentées dans une proposition législative qui sera soumise au Parlement européen et au Conseil de l'Union européenne.

Au sujet de l’hyperloop

L’hyperloop est un mode de transport sûr, rapide et économe en énergie permettant de transporter un grand nombre de personnes et de fret entre villes et pays. Les véhicules autonomes, en sustentation magnétique, se déplacent au sein d’un réseau de tubes à basse pression reliant les villes et les centres logistiques. Opérant à des vitesses dépassant celles des transports aériens et ferroviaires, un réseau hyperloop européen répondra efficacement aux préoccupations croissantes en matière de cohésion sociale, de transport durable et de croissance économique sur l'ensemble du continent.

Pour plus d’informations, contactez :

Hardt Hyperloop
Juliette de la Rie
juliette@hardt.global
Hyper Poland
Michał Litwin
m.litwin@hyperpoland.com
TransPod Inc.
Dianna Lai Read
Dianna.lai@transpod.com
Zeleros
Juan Vicen
jvicen@zeleros.com

Au sujet de Hardt

Un monde où la distance ne compte plus, telle est la mission de Hardt. Hardt Hyperloop a été fondée en 2016 aux Pays-Bas. En 2017, Hardt a remporté la compétition hyperloop internationale organisée par SpaceX et Elon Musk. Les partenaires de Hardt Hyperloop comptent notamment InnoEnergy, Koolen Industries, l'aéroport Amsterdam Schiphol, les chemins de fer néerlandais, Deutsche Bahn et BAM, Tata Steel et IHC.

Au sujet de Hyper Poland

Hyper Poland développe une approche innovante de l'hyperloop en 3 étapes dont la première est la technologie maglev qui peut être déployée sur l'infrastructure ferroviaire existante. L'entreprise se compose d'une équipe multidisciplinaire d'experts avec de l'expérience acquise, entre autres, d'Airbus, de Bombardier et de Shinkansen. L'équipe Hyper Poland a été finaliste du concours SpaceX Hyperloop Pod (2017) et finaliste de Build Earth Live Dubai (2016). Les principaux partenaires de la société sont Microsoft, l'Institut de recherche ferroviaire, Transfer Multisort Elektronik et le Centre national de recherche et développement et l'Université de technologie de Varsovie. En 2019, Hyper Poland a été classée par le Hub Innovation de Lufthansa parmi les 150 meilleures startups de la mobilité.

Au sujet de TransPod

L’objectif de TransPod est de redéfinir par l’innovation le transport commercial entre les grandes villes dans les pays industrialisés et les pays en voie de développement. La startup a été fondée en 2015 afin de développer et construire le système hyperloop le plus avancé, dans le but de relier les populations, les villes et les entreprises, par un moyen de transport terrestre à très grande vitesse qui est abordable et respectueux de l’environnement. TransPod est basée à Toronto, Canada.

Au sujet de Zeleros

Zeleros développe un système de transport à grande vitesse évolutif, qui minimise les coûts d'infrastructure en intégrant les technologies principales au sein des véhicules autonomes. Les partenaires incluent des entreprises technologiques (Altran), des opérateurs (Renfe, F. ValenciaPort) et des chercheurs (Universitat Politècnica de València, CIEMAT). Zeleros est soutenue par le centre technologique Plug & Play de la Silicon Valley, EIT Cilmate-KIC, et les principales associations de transport espagnoles. Les fondateurs ont été doublement récompensés par Elon Musk en 2016.

Un réseau transeuropéen de transport à ultra-grande vitesse se rapproche de la réalité, avec la coopération de TransPod, Zeleros, Hardt et HyperPoland, en collaboration avec le Comité européen de normalisation (CEN) et le Comité européen de normalisation électrotechnique (CENELEC).

Comments are closed.